Places to visit

Rishon leZion. C’est ici, où tout a commencé. Ce n'est pas un conte de fées, c'est une histoire.


Description:

Devant vous est une visite guidée spéciale. Sa différence par rapport aux visites guidées habituelles en ville est que le guide est votre téléphone portable. Comme à chaque tours guidés, il faut du temps pour s’habituer au guide, à son style, à son rythme et à son itinéraire. La seule différence est qu'ici vous vous exprimez vous-même, marchez vous-même et donnez vous-même le ton – tout à votre style. Essayez simplement de comprendre l’histoire et vous vivrez une histoire pleine des péripéties de la vie de personnes réelles, une histoire sur leurs joies et leurs peines, une histoire dans laquelle des légendes urbaines du passé naissent, inspirent espoir et résument: C’est ici que tout a commencé.

Languages: FR
Author & Co-authors
Evgeny Praisman (author)
I’m a professional historian and tour guide. I have visited almost 50 countries and more than 300 cities and share my routs through Pinsteps easily and with a big pleasure. Hope you will enjoy my pathways and share them with your friends!
Ilya Polotsky
CTO Pinsteps
Viktor Krasnov
Просто кот путешественник
Distance
2.11 km
Duration
5h 3 m
Likes
--
Places with media
33
1
Centre touristique
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette partie piétonne de la rue Rothschild nommée d'après le baron Rothschild est une rue typique de tout petite ville de l'Empire Russe de la fin du 19ème siècle. Elle ne pouvait pas être différente, car elle avait été construite par les premiers colons arrivés de Russie. C’étaient deux groupes de Kremenchug et de Kharkov, composés de 17 familles, qui cherchaient à acheter des terres en Palestine turque afin de créer une colonie agricole. Comme leur représentant Ils ont élus David Levontin, qui est né à Orsha, dans la famille hassidique de Zalman. Il les aimait avec sa foi fervente dans la renaissance de la Terre d'Israël. Même dans les cours de géographie, Zalman David se demandait: "Si les esclaves américains à la peau sombre ont créé leur propre État libre du Libéria en Afrique, pourquoi ne créons-nous pas notre propre pays au pays des ancêtres?" Après trois jours, après la célébration de la fête de Pourim, le 9 mars 1882 à Jaffa, Zalman David Levontin a fondé le Vaad Chalutsey Yasod HaMala - une organisation qui était censée mettre en œuvre l’idée de créer une colonie. ‘Vaad Halutsim’ est le conseil des colons et les mots ‘Yasod HaMaala’ sont extraites du livre d’Ezra - le retour de l’exil babylonien. Ainsi, en Palestine turque dans l'ancienne Jaffa à Pourim en 1882, le pays des ancêtres et l'envoyé des Juifs se sont rencontrés après avoir survécus à une vague de pogroms terribles qui ont balayés la Russie après l'assassinat de l'empereur Alexandre II en 1881.

2
Rue Rothschild
Uploaded by Evgeny Praisman

Levontin n'était pas seul. A Jaffa, Yahiel Pines, originaire de Ruzhan, province de Grodno, et de Haim Amzalegh, né à Gibraltar, l’ont aidaient. Pines est né dans une famille hassidique et représentaient en Palestine la fondation de Monsieur Moses Montefiore, un philanthrope anglais réputé. Pines, il n'a pas été apprécié par les milieux religieux pour ses sympathies envers les sionistes, les sionistes pour leurs religiosités, les Sephards pour leurs origines ashkénaze, et les Ashkénazes pour leurs sympathies pour les sépharades. Mais il est resté fidèle à lui-même et fit des efforts pour créer des colonies et transformer l'hébreu de la langue de la Torah en une langue parlée. Il introduisit dans la langue moderne les mots ‘circulus’, ‘tomate’ et ‘horloge’. Chaim Amzaleg - le fils d'un célèbre marchand marocain, ami personnel de Monsieur Moses Montefiore, dont la famille s'est installée à Jérusalem depuis 1834, a été le consul britannique adjoint à Jaffa et consul honoraire du Portugal à Jérusalem. Le respect et la reconnaissance de Chaim Amzaleg, son statut matériel et sa réputation irréprochable ont contribué à faire pression sur les intérêts des premiers colons auprès des autorités turques. Un Neveu de Chaim Amzaleg - Yosef Navon - Banquier et homme d’affaires de Jérusalem, constructeur du chemin de fer reliant Jaffa à Jérusalem, négociait avec le propriétaire terrien arabe Mustafa Abdullah Ali Dajan, qui était prêt à vendre des terres à 12 kilomètres au sud de Jaffa dans la région de la source Ayun Kara - Ein Kara biblique, mentionnée dans le Livre des Juges. À propos de cela, après plusieurs mois de recherche infructueuse pour le vendeur, c'était Pines, qui il a conseillé le vendeur à Levontin. L'achat a été au nom de Chaim Amzaleg, afin de ne pas violer les restrictions imposées par la Turquie sur la vente de terrains à des étrangers. Près de 3 300 dunams (dunam turc - 10 tissages) ont été achetés au prix de 15 francs (5,5 roubles) par dunam (le coût total était d'environ 400 000 dollars). Plus de la moitié de ce montant a été payée par l'oncle Zalman David Levontin - Zvi Lewontin aCohen. Il était le plus vieux colon.

3
Ancien hôtel de ville
Uploaded by Evgeny Praisman

Après avoir passé la première nuit sur la colline de la future colonie et rencontré le lever du soleil sur les montagnes de Jérusalem, les colons ont prononcé les paroles du livre du prophète Isaïe "Je suis le premier à Sion." Ainsi le nom " Le premier à Sion " - Rishon LeZion a apparu. Mais à l'automne de la même année, en raison de la crise financière et des désaccords au sein du conseil de la colonie, Zalman David Levontin a quitté la colonie et est retourné en Russi. Yosif Faynberg, originaire de Crimée, compagnon d'armes de Levontin, qui a reçu une éducation européenne et parlait couramment les langues européennes, a été délégué par des colons à Paris afin d'obtenir l'aide financière du baron Rothschild. Rothschild a donné aux colons 25 000 francs, mais à condition que la colonie sois dirigé par un protégé direct du baron - Samuel Hirsch, un rabbin réformiste et philosophe d'origine juive d’Allemagne. À partir de ce moment, une nouvelle étape de l'histoire de Rishon LeZion a commencé. La maison près de laquelle nous nous trouvons a été construite en 1883 avec le même montant de 25 000 francs et était destinée au médecin de la colonie, qui était l'apothicaire Zvi Puschelsky de l'île de Corfou, originaire de Grèce. Pusichelsky a occupé le poste de médecin pendant six ans. En 1899, il a quitté Rishon LeZion et s'est installé à Jaffa, puis au Caire, en Égypte, où il est mout en 1906. Plus tard dans cette maison se trouvaient la poste et le conseil municipal.

4
La maison de Menashe Meerovich
Uploaded by Evgeny Praisman

Le protégé du baron Rothschild Samuil Hirsch était le directeur de la première école d'agriculture de Mikve Israel près de Jaffa. Les Biluim, membres d'une organisation de peuplement pour jeunes créée par Israël Belkind à Kharkov, y travaillaient aussi. Dans leurs idéaux, la renaissance du pays d'Israël devait se faire par les communes agricoles. Samuel Hirsch n'a pas accepté les idées de Biluim. Il leur a confié le chef d'Abdulu Aziz du village voisin de Yazur (Azur maintenant) et leur a attribué un salaire très bas pour une longue journée de travail. Tous les membres de cette organisation ont déménagé à Rishon LeZion. En janvier 1883, ils rencontrèrent un autre de leurs amis à Jaffa, Menashe Meerovich, originaire de Nikolaev. Meerovich était un agronome et ses connaissances et son expérience étaient importantes pour Rishon LeZion. Il est l’auteur de l’idée d'élever des chenilles de vers à soie et d'essayer de tisser de la soie. Il a développé des manuels sur ‘La création de colonies pour la classe moyenne pour 1 200 roubles’. Meerovich était à l'origine de la culture du raisin et de la production de vin. Il a aménagé les premiers jardins et vergers sur le site du parc municipal actuel. Il est mort chez lui à l’âge de 89 ans en 1949, après avoir vu et entendu la creation de l’état juif en 1948. On l'appelait ‘le dernier de Bilu’.

5
City Park
Uploaded by Evgeny Praisman

À l'entrée du parc de la ville, il est temps de se souvenir d'une histoire scandaleuse de Rishon LeZion - l'histoire de la rébellion. La tension entre Biluim et Samuel Hirsch s'est accrut. Yosef Feinberg - celui à qui Rothschild a donné un chèque de 25 000 francs et Israël Belkind - qui a créé le mouvement de Bilu comptaient parmi les opposants au pouvoir de Rothschild. Afin d'atténuer la situation, Yehoshua Osovitsky a été nommé directeur à la place de Samuel Hirsch. Il s'est enfuit des pogroms de Kiev, a élevé des orphelins à Brody et était en général l'un des ‘ses’. En 1884, il a été accepté par les colons avec enthousiasme et trois ans plus tard, en 1887, il y ait eût une émeute. Bien qu'Osovitsky ait pu créer une couche de colons financièrement indépendants dans la colonie, développer des services sociaux et créer une économie, il s'est entouré de fraudeurs et de lécheurs, a instauré un système d'amendes et de règles cruelles. La situation est devenue incontrôlable lorsque Osovitsky a appris qu'une plainte lui avait été adressée. Il a commis un véritable pogrom dans la maison du coupable - Mikhail Halperin - le fondateur du premier syndicat de travailleurs à Rishon LeZion et le fondateur du parti ouvrier en Palestine turque. Les partisans de Halperin se sont rassemblés devant la maison du gouvernement et ont demandé à Osovitsky de quitter Rishon. Il a, quant à lui, demandé à ce que Halperin rentre chez lui. Osovitsky a appelé de son côté des soldats turcs et seul Samuel Hirsch, arrivé d'Israël, a empêché l'effusion de sang. Les soldats sont partis, les émeutiers ont appelé à se disperser et, avec Osovitsky, Hirsch s'est retiré à Mikve Israel. Les émeutiers célébraient la victoire.

6
City Park
Uploaded by Evgeny Praisman

Un mois plus tard, en avril 1887, le baron Rothschild est arrivé en Palestine. Il a rencontré Hirsch et Osovitsky à Mikve Israel, puis s'est rendu dans les endroits saints de Jérusalem et est arrivé à Rishon LeZion. Rothschild reçut un accueil magnifique dans cette allée et tout attendit avec impatience ce qui allait se passer. Rothschild a promis de poursuivre son soutien financier, même promis ‘à la demande d'Osovitsky’ de le transférer dans une autre colonie, mais il a posé une condition. Une personne devait quitter Rishon LeZion... Yosef Feinberg. «Vous m'avez entraîné dans cette affaire», a déclaré Rothschild à Feinberg. «Vous en êtes responsable. Vendez votre parcelle et partez. Feinberg a essayé de résister et de combattre le ‘Baron’, mais se retrouva seul. Sous la pression générale, écrivant dans son journal: «Je ne le quitte que pour le bénéfice de Rishon LeZion», a déclaré Yosef à Jaffa. Son frère Boris est allé en Russie. Un autre frère, Lyolik, avec son épouse, la soeur du fondateur, Bilu Belknid, et d'autres bilus, ont fondé une nouvelle colonie dans le sud, Gadera. Avec le produit de l'achat de la parcelle, Yosef Feinberg a essayé de commencer à produire de l'huile d'olive à Lod. Après avoir fait faillite, il travaillait comme cocher à Jaffa. En 1902, vingt ans après son arrivée en Palestine et la fondation de Rishon LeZion, il est mort des suites d’une grave maladie à Jéricho, à l'âge de 47 ans, près de la mer Morte. Un an avant sa mort, Joseph Feinberg avait une fille, Dora. Nous découvrirons son destin plus tard.

7
City Park
Uploaded by Evgeny Praisman

Les intrigues et les émeutes n’étaient pas l'affaire principale des colons. En 1885, les gouverneurs des colonies au nom du Baron Rothschild ont envoyé une demande à l'organisation ‘Hovevey LeZion’ en Russie, dans laquelle ils ont demandés l'envoi de six talentueux spécialistes, capables d'étudier l'agriculture et de former les premiers colons. Parmi les garcons est arrivé Michael Pukhachevskiy. Après avoir étudié dans le Nord du pays Pukhatchevsky s'est installé à Rishon LeZion très rapidement et a commencé à cultiver la vigne commencée par Meerovich. Plus tard, il a fondé l'élevage industriel d'agrumes. Grâce à lui, ce parc, des potagers et des jardins sont devenus des laboratoires de recherche agricole où des centaines de plantes du monde entier ont été plantées. Ces palmiers élevés sont appelés «Washington forte». Leur patrie est le Mexique, la Californie et l'Arizona.

8
Magasin de vin
Uploaded by Evgeny Praisman

En France, le 8 août 1868, 25 ans avant le versement de 25 000 francs à Joseph Feinberg, le père du baron Rothschild, Jacob Rothschild, pour 4,4 millions de francs, a acheté le château Lafite avec ses vignobles ainsi que son vignoble à Bordeaux. Le compositeur italien Rossini a conseillé à Jacob Rothschild d'acheter cet ancien domaine viticole, en disant à son ami: «Oui, achetez ce domaine. Nous pouvons nous reposer et boire du vin. Soit dit en passant, les deux sont décédés à un jour de différence trois mois après l’achat. La cave Rothschild à Château Lafite-Rothschild a été héritée par son fils Benjamin. Sur les conseils du directeur de la cave, qui était basé sur les recherches de Pukhachevsky, il fut décidé de planter des cépages adaptés à la production de vin à Rishon LeZion. Au cours de ces années, le phylloxéra de raisin était endémique - un insecte nuisible qui arrivait en Europe depuis l’Amérique du Nord. Par conséquent, les vignerons de Rothschild ont importé à Rishon LeZion des variétés déjà vaccinées du Cachemire. Ainsi, en 1889, la cave a commencée son histoire, que nous voyons de l'autre côté de la route, et à Rishon LeZion, elle révéla une nouvelle partie de l’histoire.

9
Magasin de vin
Uploaded by Evgeny Praisman

En face, la vinerie, et nous sommes situés près du bâtiment gouvernemental, qui abrite aujourd'hui un café agréable. Rothschild a fondé une usine non seulement à Rishon LeZion, mais également dans la colonie de Zichron Yaakov, non loin de Haïfa. Rothschild a nommé la colonie de Zichron Jacob à la mémoire de son père, Jacob, qui a acquis le Château Lafite. L'emblème des usines a été acheté dans un petit domaine viticole d'Efrat situé près de Jérusalem et appartenant à la famille Taperberg. À propos, les Taperberg produisent toujours leur propre vin et leur marque porte leur nom de famille. Et l'emblème raconte une histoire biblique qui raconte qu'après quarante ans d'errance dans le désert, le peuple d'Israël, avant d'entrer dans la Terre promise, avait envoyé des éclaireurs pour découvrir les obstacles qui les attendaient sur le nouveau chemin. Certains sont revenus en se plaignant des difficultés, d'autres en portant une énorme grappe de raisin sur leurs épaules, symbole de fertilité et de prospérité. Les vins de Rishon LeZion et de Zichron Jacov ont rapidement acquis une renommée mondiale. En 1896, le magasin de vin Carmel a été ouvert à Varsovie, en 1898 à Odessa. Ils ont été suivis par des bureaux à Berlin, Hambourg, Londres et New York. Sur l'emblème, l'année de création en 1889 a été remplacée par l'année de fondation de Rishon LeZion - 1882 et ainsi, le destin de la colonie et de la société était étroitement lié, l'histoire de la renaissance avec le complot de l'Ancien Testament, le destin du pays avec le nom des Rothschild. Travailler dans une usine était prestigieux et rentable. David Ben Gurion, fondateur de l'État et premier Premier ministre, travaillait ici pendant un certain temps. Dans le bâtiment où se trouve maintenant le café, il y avait une salle à manger, puis un magasin de vin. En 1957, les Rothschild ont vendu leurs actions. En 2013, une participation majoritaire a été vendue à des particuliers pour 130 millions de shekels.

10
City Park
Uploaded by Evgeny Praisman

De nombreuses personnes ont vues le parc de la ville. En dehors des Rothschild, Theodor Herzl (le fondateur du mouvement sioniste) a reçu beaucoup de honneurs. C'était le 27 octobre 1898. Herzl est arrivé la veille, a réussi à rendre visite à Mikveh Yisrael et, après avoir rencontré le responsable du baron Rothschild Haim Hazan, a passé la nuit dans la salle du conseil d'administration. Hazan était le dernier manager. Après lui, les rênes Rothschild a remis au conseil local. À l’époque de Hazan, le premier jardin d’enfants au monde où les enfants grandissaient en hébreu a été ouvert. La première station météorologique a été établie en Palestine turque, un club de ville a été construit, une bibliothèque a été officiellement créée et des arbustes de géranium et d'acacia ont été plantés comme haies. En avril 1915, il rend visite à Rishon LeCione Jamal Pasha. Il a également été emmené au parc et il a été tellement impressionné qu'il a ordonné d'ajouter des dunes de sable à Rishon LeZion jusqu'à la mer. Alors Rishon est devenu la ‘ville de la mer’. En 1921, lorsque les Britanniques régnaient sur la Palestine, les Britanniques à Rishon LeZion commémoraient l’arrivée de Winston Churchill. Ici, à cet endroit, Churchill a dit, admirant l'avenue des palmiers: ‘On dirait que vous avez transformé le désert en paradis.’ En 1923, le 20 janvier, Albert Einstein est reçu à Rishon LeZion. Menashe Meerovich - le premier agronome, le dernier de Biluim, dont la maison est située rue Rothschild, a déclaré: «Nous ne demandons rien. Il suffit de laisser les cœurs des Juifs remplis partout d'amour pour la Terre d'Israël et de travail. Après tout, notre foyer national en dépend.

11
Sycomore dans le parc
Uploaded by Evgeny Praisman

Cet ancien sycomore peut en dire long. Il pousse ici dans un parc urbain et garde en silence le souvenir d'un événement survenu à Rishon LeZion au cours des dix premières années de son existence. Un petit groupe de colons a décidé de créer en secret un fonds public créé par des responsables du baron Rothschild. L'argent du fonds devait servir à acheter de terre. Chaque membre du fonds devait verser des contributions mensuelles au fonds et attirer au moins deux nouveaux membres. Les colons espéraient ainsi pouvoir se libérer de leur dépendance au baron Rothschild. Ils ont appelé leur fonds secret Keren Kayemet. Les colons ont réussi à recueillir environ 3 000 francs. Cependant, après la mort de Yehuda Leiba Binstock, dépositaire du fonds, l'argent a disparue dans la succursale de Jaffa de la banque française Crédit Lyonnais - Lyon, car l'enseignant Binstock n'avait pas d'héritier. Au fil du temps, il n’a pas perdu que de l’argent, mais egalement d’autres choses qui ont plus de valeur. L'ancien sycomore, sous la couronne duquel étaient secrètement rassemblés les fondateurs de la fondation, avait disparu. Les pionniers de la même nuit qui se sont arrêtés pour la nuit ont vu l'aube et ont dit: "Rishon LeZion". Le même sycomore historique a été coupé. Un monument a été érigé à sa place et seul ce sycomore du parc de la ville se souvient de son "compagnon" et raconte son histoire. Et l’idée d’un fonds pour l’achat de terres a pris une tout autre forme. En 1901, au Cinquième Congrès sioniste mondial, le Keren Kayemet LeIsrael a été créé - le Fonds foncier national d'Israël, qui était engagé dans l'achat de terres jusqu'à la création de l'État et qui gérait à ce jour les avoirs fonciers du pays.

12
Tour d'eau
Uploaded by Evgeny Praisman

Le château d'eau a été construit en 1898. À côté, il y avait une piscine qui servait de réservoir ouvert. De là, à travers les arches ouvertes, l’eau a irrigué les jardins dans les premières années de l’existence de la colonie, puis le jardin de recherche et le parc de la ville. À côté de la piscine était équipée d'un point d'eau pour les animaux. L'autre piscine était fermée et était destinée aux besoins des colons. Mais d'où vient l'eau?

13
Bien
Uploaded by Evgeny Praisman

Dès le premier jour de l'existence de Rishon LeZion, les colons ont été confrontés à une grave pénurie d'eau. La source Ayun Kara était inondée. C’était très coûteux d’acheter de l'eau dans les villages voisins. La livraison d’eau de Mikve Israel exigeait une protection. Après avoir tenté sans succès de creuser un puits, les colons ayant épuisé toutes leurs ressources financières, ils ont envoyé l'aide de Yosef Feinberg. Comme nous le savons déjà, le baron Rothschild a affecté des fonds au développement de la colonie et à la construction d'un puits. Il fallait percer le rocher. Le forgeron de la colonie Yitzhak Leib Toporovsky a créé une buse en acier spéciale pour le forage. Ce processus a pris six mois, jusqu'au 23 février 1883, à une profondeur de 48 mètres. L'un des creuseurs a crié: "Nous avons trouvé de l'eau!". Cet événement est capturé sur l'emblème de la ville. La pompe à vapeur apportée de Paris à la surface a soulevé l’eau. L'eau a donné vie aux jardins et aux vergers, aux bains et au château d'eau, à la ville et à la cave. Aujourd'hui, ce puits, dont l'utilisation a cessés en 1977, porte le nom de Yosef Feinberg. Nous sommes déjà au courant de son destin pas simple. Rappelez-vous, un an avant sa mort, sa fille, Dora, est née. Peu de temps après sa naissance, la veuve Bertha Feinber a quitté Jaffa pour le Caire. En 1923, Dora est retournée à Jérusalem et a épousé Aaron Bloch. Ils vivaient à Jérusalem, puis à Tel-Aviv. Ils ont eu ensemble trois fils. Le 27 juin 1976, Dora et son fils cadet, Ilan, se sont rendus à Paris pour rendre visite à des parents, puis pour continuer leur voyage à New York pour le mariage du fils de Daniel. L'avion sur lequel Dora a volé avec 260 passagers et membres d'équipage a été détourné par des terroristes palestiniens en Ouganda. À Entebbe, les terroristes ont libéré des non-juifs et 83 passagers juifs ont été retenus en otages au cours de la semaine dans le bâtiment de l'aéroport. Un soir, Dora s'est étouffée durant la distribution de nourriture et a été emmenée à l'hôpital. Pendant son séjour à l'hôpital, les forces spéciales israéliennes ont mené une opération sans précédent pour libérer les otages. Tous sont rentrés chez eux. Le commandant des forces spéciales, Yonatan Netanyahu - le frère de Benjamin Netanyahu a été tué. Dora est restée à l'hôpital. Idi Amin - Le dictateur ougandais a ordonné l'assassinat de Dora. Ses restes ont été retrouvés en 1979. Elle avait 73 ans.

14
La maison du peuple
Uploaded by Evgeny Praisman

La maison du peuple, ou tout simplement le club de la ville, a été construite en 1898 à l’initiative des colons et à leurs frais. Il y avait des concerts, des performances, des cérémonies et des rencontres. Le premier des invités célèbres de la ville, qui avait l'honneur de prendre la parole devant les habitants, était Theodor Herzl. Beaucoup d'enfants nés à Rishon LeZion cette année-là ont reçu le nom de Herzl ou Herzilya. En 1899, Rishon LeZion rendit de nouveau visite au baron Rothschild et à sa femme. Pendant de nombreuses années, cet événement a été attesté par un panneau au-dessus de l'entrée. Au même moment, dans la ville, ils ont commencé à parler de la femme du baron Rothschild Adélaïde. La rumeur disait que l'activité philanthropique du baron était largement soutenue par son épouse et que, grâce à elle, Rothschild soutenait toujours les colonies. Au cours de cette visite, lorsqu'il a constaté que Rishon LeZion était fermement sur ses pieds, Rothschild allait réduire le financement et placer le contrôle au conseil local.

15
ZaDaL (Zalman David Levontin) Rue
Uploaded by Evgeny Praisman

L'hôtel de ville moderne, ainsi que le centre commercial, portent le nom de Zalman David Levontin. Dès les premières minutes de notre promenade, nous savons que Zalman David rêvait encore d’un État juif à l’école, aurait fondé un conseil de colonisation, acquis le terrain de Rishon LeZion, mais au cours de la première année, il aurait vendu son terrain et serait parti en Russie. Levontin pensait que le règlement devait être indépendant et qu'il devrait être créé et développé par des gens riches. Il a continué à défendre les idées du sionisme sur la base de la propriété privée et a catégoriquement rejeté l'orientation socialiste et communiste. En 1897, Levontin fut l'un des premiers à rejoindre le mouvement sioniste dirigé par Theodor Herzl. En 1901, il était directeur de la Jewish Bank à Londres et, en 1903, il dirigeait la société anglo-palestinienne, qui finançait l'acquisition de terres pour l'avenir de Tel Aviv, le district d'Herzliya à Haïfa et les terres de la vallée de Jezreel. Au fil du temps, la banque anglo-palestinienne sera connue sous le nom de Banque Leumi - la Banque nationale d'Israël. Zalman David Levontin est décédé en 1940 à Tel Aviv. Il a été enterré au cimetière de Rishon LeZion.

16
Cinéma Naaman
Uploaded by Evgeny Praisman

Une fois à cet endroit se trouvait le cinéma ‘Naaman’. Les premières projections de films muets au début du XXe siècle ont eu lieu à Rishon LeZion dans la cour de la maison de Toporovskiy - le maître des forgerons, le plus jeune colon Rishon LeZion, originaire de Yekaterinoslav (Dnepropetrovsk). C'est Toporovsky qui a réussi à renforcer la foreuse avec une buse en acier, ce qui a permis de faire passer de la roche lors de la construction du puits. Le mécanicien du cinéma était le fils de Toporovsky - Aaron. Au cours d'une séance il y a eu un incendie. Aaron a subi de graves brûlures. Il a été conduit dans un hôpital de Jérusalem et y est décédé de ses blessures. Seulement 10 ans plus tard, en 1927, le cinéma est revenu à Rishon LeZion. Un cinéma a été construit à cet endroit. Il a été nommé ‘Naaman’ après Naaman Belkind, le neveu d’Israël Belkind, fondateur de Billu. Pendant la Première Guerre mondiale, les autorités turques ont accusé Naaman d'espionnage pour l'Angleterre et l'ont exécuté à Damas. En 1938, Aaron Roth, un jeune homme de 19 ans fuyant la Seconde Guerre mondiale et fuyant la Tchécoslovaquie, est arrivé en Richon LeZion. Au moment où il a travaillé pendant 5 ans dans un petit cinéma familial à Mikulov. C'est lui qui a ouvert le cinéma ‘Tirtsa’ à Rishon LeZion, puis il a dirigé le cinéma Rishon et est devenu plus tard le directeur du site historique de Naaman. Il a ouvert des cinémas dans quatre autres villes du pays. Aujourd'hui, cet endroit est un terrain vague. En 2010, Roth a eu 91 ans. L’industrie du cinéma est passée des cinémas urbains aux centres commerciaux, et peu de gens se souviennent de ses débuts.

17
La maison de Gurvich
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette maison située à l'intersection de la rue Carmel, ainsi nommée en raison de son vignoble et des rues de Max Nordau, célèbre psychologue viennois et associé de Theodor Herzl, a appartenu à Gershon Gurvich. Gershon est né à Vilnius, étudiait à Varsovie et en 1885, avec Pukhachevsky, il est arrivé en Palestine turque avec six talentueux agronomes qui ont été renvoyés de Russie par les directeurs de baron Rothschild. Contrairement à Pukhachevsky, Gurvich n'est arrivé à Rishon LeZion que trois ans plus tard, après son arrivée en Palestine. Jusque-là, il a étudié l'agriculture dans le nord du pays. Rapidement, Gershon a gagné le respect des colons et, en plus de travailler avec Pukhachevsky, il est devenu l'un des gestionnaires de la cave. En 1936, il préconise la création d'un musée à Rishon LeZion, qui raconterait l'histoire de la création de la ville. Cette idée a été concrétisée par son petit-fils Avshalom Leshem, un célèbre avocat israélien. Il a créé le célèbre musée de Rishon LeZion.

18
La maison de Asher Levin
Uploaded by Evgeny Praisman

Asher Levin, un paysan prospère qui n'a pas eu besoin du soutien de Rothschild, a construit une luxueuse maison de deux étages pour la famille Belkind. Lorsque les Belkind ont été incapables de poursuivre la construction pour des raisons financières, Levin a acheté la maison. Les enfants de Levin y vivaient. Au premier étage se trouvait la clinique du fils de Gidon et au deuxième étage, le fils Elisha vivait avec sa famille. Gidon a étudié la médecine à Paris, où il a rencontré Elena Rubinstein, une ballerine russe. Ils ont eu une fille, Zahava. Zahava a longtemps vécu à Londres, car elle était l'épouse d'Alfred Sherman, secrétaire personnel et rédacteur du discours de Margaret Tatcher. En 1983, Sherman a reçu le titre de Monsieur de la reine d’Angleterre et Zahavit est devenue la Dame. Mais Zahavit était connue pas à cause du son titre. Son père, Gidon, a traité les soldats gratuitement, en déclarant: ‘Ceci est ma contribution à la capacité de combat du pays’. L‘Oncle de Zahavit - Le frère de Gidon Elisha a été le premier importateur de voitures Vilis dans le pays. Il a également eu la première voiture à Rishon LeZion.

19
Beit Yad LeBanim
Uploaded by Evgeny Praisman

Aujourd'hui, с’est un centre éducatif et culturel et également un complexe commémoratif pour les habitants de Rishon LeZion, morts pour la liberté et l'indépendance d'Israël. Pendant les années de formation de la ville, il y avait des institutions du conseil des gouverneurs et des hommes de main du baron Rothschild. Sur le balcon du deuxième étage, vous pouvez voir les silhouettes de plusieurs personnes. Cette composition raconte la visite de Theodor Herzl à Rishon LeZion en 1898. Le but réel de l’arrivée de Herzl en Palestine turque était de rencontrer le Kaiser de l’Allemand Wilhelm II. Kaiser était en Palestine pour une visite d'État, a visité des colonies allemandes à Haïfa et dans le centre du pays et s'est entretenu avec un pacha turc dans la ville sainte de Jérusalem. Herzl voulait rencontrer Kaiser pour soutenir l'idée de créer un État juif dans son pays d'origine, parce qu’il était un figure puissante de la politique mondiale. Leur rencontre n'a duré que quelques minutes près de la porte de Mikve Israel. Il n'a même pas eu le temps de capturer les caméras et a ensuite décidé de faire un photomontage. Herzl a visité Rishon LeZion après cet événement. Il a passé moins d'une journée ici. Herzl avait de profonds désaccords avec la politique de Rothschild et de ses protégés. Mais la réception au conseil d'administration était chaleureuse. De là, Herzl se rendit chez Asher Levin, un paysan prospère qui n'avait pas besoin de l'aide d'un baron. Ensuite, Herzl a visité le parc de la ville et s'est produit au club de la ville. Il a passé la nuit ici, à la maison du gouvernement et dans la matinée, il est allé à Nes Zionu et Rehovot.

20
La Maison de Shmuel Cohen
Uploaded by Evgeny Praisman

À cet endroit, il y avait une maison d'un étage que Shmuel Cohen avait acheté en 1887. Il est venu de Moldavie et est devenu vigneron. Shmuel jouait des mélodies folkloriques au violon et a été surnommé Stepmen - d'après le violoniste kleizmer de l'histoire Sholom Aleichem. Shmuel chantait les paroles d'un poème qui est devenu l'hymne national d'Israël. Ce poème a été écrit par Naftali Hertz Imbert dans la maison, qui se trouve aujourd'hui sur le territoire du musée.

21
Pension London
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette maison a été construite par Abraham Zeev Gordon. Il est venu à Rishon LeZion de Vilnius, a acheté le terrain et est devenu le vigneron. Au deuxième étage, sa famille y vivait et le rez-de-chaussée était abandonné. Parmi les nombreux locataires de cette maison, il y avait beaucoup de gens intéressants. Vous souvenez-vous de l'émeute de Yosef Feinberg et d'Israël Belkind? Après avoir été autorisés à retourner dans la colonie, ils ont loué une chambre ici Lyolik Feinberg - frère Yosef et son épouse Fanya Belkind - soeur d'Israël. Le gendre de Gordon, Holtzman, élevait des autruches dans la cour de cette maison. Leurs plumes étaient très appréciées en Europe. Qui sait, sans la Première Guerre mondiale, Holtzmann aurait peut-être réussi. Dans les années 1930, Holtzman acquit de nombreuses terres au sud de Jérusalem. Aujourd'hui, ces lieux sont appelés Gush Etzion. Au contraire, de l'autre côté de la rue, dans la maison non sauvée de Toporovsky, il y avait une location de cinéma et c'est ici qu'un hôtel a été ouvert. Le couple londonien a simplement appelé leur pension: ‘Pension London’. Aaron London, le cocher à Jaffa, a épousé Rose de Rishon LeZion et a acheté la diligence. Les représentants du conseil d'administration l’utilisaient pour aller à Beyrouth et à Bagdad. En contrepartie de ce service, Aaron London a obtenu le droit d'ouvrir un hôtel. Plus tard, la maison a été acheté par l'horloger Zuzameru, dont le magasin se trouvait au premier étage. Dans son atelier des années précédant la guerre pour l'indépendance d'Israël, Zuzamer a secrètement réparé des armes pour les membres de la résistance armée juive.

22
École Haviv
Uploaded by Evgeny Praisman

C'est la première école au monde où l'apprentissage a été effectué en hébreu. L'école a été fondée en 1886. Elle porte le nom de Havov - nommée Dov Haviv Lobman – l’enseignant et le directeur. La famille Lobman remonte au célèbre sage juif Raben Tam, qui a vécu en France au 12ème siècle. Presque tous les fils de la famille se préparaient à devenir des rabbins. Originaire de Russie et ayant reçu une éducation religieuse traditionnelle, Dov, imprégné des idées de l'illumination et du sionisme, a quitté secrètement sa famille pour Moscou. De là à Paris et en 1885, avec son frère, il aboutit en Palestine turque. Il a préconisé l'introduction de l'hébreu en tant que langue parlée. Tous les enseignements à l’école se déroulaient en hébreu, même les sciences exactes et la littérature.

23
Musée Rishon LeTsion
Uploaded by Evgeny Praisman

Nous entrons sur le territoire du musée de Rishon LeZion. Il comprend plusieurs bâtiments historiques où se sont déroulés des événements les plus importants de la vie de la colonie: la création du drapeau et de l'hymne de l'État d'Israël. Le bâtiment de deux étages situé à droite de l'entrée a été construit en 1911 par Menachem Mendel Abramovich et son fils Mordechai. Menachem Mendel, à l'âge de 11 ans, a fuit son service dans l'armée russe et a longtemps vécu dans une famille d'accueil. Là-bas, il a épousé Esther Abramovich, prit le nom de sa femme et s’est installé à Jérusalem où il allait moudre de la farine pour nourrir sa famille. Cependant, le toit percé du moulin acheté par lui сoulait et le grain a germé sous la pluie. Menachem et Esther ont perdu toutes leurs économies et on leur a demandé de déménager en tant que paysans à Rishon LeZion. On les a attribué un terrain et une maison. Après des années, ils ont remboursé le prêt et sont devenus propriétaires. En 1902, leur fils Jacob est mort aux mains des meurtriers à Jaffa et la plus jeune fille est décédée en bas âge. Debout sur ses pieds, Menachem Mendel a construit cette maison à la mémoire de ses enfants perdus. Il s’agissait d’un refuge pour les travailleurs pauvres. Une telle maison existait jusqu'à la mort de Manelela, puis est devenue une clinique où l'on fournissait des services à ceux qui trouvaient difficile de payer pour un rendez-vous chez le médecin. En 1982, le musée de la ville a commencé son histoire dans ce bâtiment.

24
Exposition
Uploaded by Evgeny Praisman

Dans ces salles sont rassemblées des documents sur le début de l'histoire de la colonie. Toutes les familles des fondateurs sont représentées dans les principaux stands. Voici les pupitres des premiers élèves et leurs cahiers. Les colons allemands, des colonies templières allemandes de la Terre sainte ont activement participé à la construction des maisons. C'est Gottlieb Schumacher de la colonie allemande de Haïfa qui a conçu les bâtiments de la cave, et les maisons allemandes ont utilisé la construction de voûtes construites en briques. Dans cette salle, il y a l’histoire sur l’agriculture et la culture de diverses cultures dans un centre de recherche situé dans un parc grisonnant.

25
Pharmacie et bureau de poste
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette maison a été construite en 1883 et était destinée à la poste et à la pratique médicale. Aujourd'hui, il abrite une exposition d'artisanat dans la colonie. L'un des artisans les plus célèbres et honorés du message est le forgeron Toporovsky, qui était la première personne utilisant une charrue en fer dans la Palestine turque. À la fin de l’exposition de la pharmacie, il y avait une vraie pharmacie de gris et l’entrée se faisait de l’autre côté de la rue principale.

26
La maison de Shalit
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette maison a été construite par Eliezer Elhanan Shalit en 1883. Il venait d'une famille juive orthodoxe lituanienne, où l'étude des sciences n'était pas accepté, le libéralisme était considéré comme une hérésie et le sionisme était une utopie. Seules l'étude de la Torah, la prière et le travail ont été considérés comme le seul moyen véritable. Devenu orphelin très jeune, Shalit a été élevé par ses frères et à l'âge de 13 ans, il a été contraint de gagner sa vie lui-même. Il a déménagé à Poltava, où il a trouvé un emploi de commis voyageur et s'est marié à Sarah Aaronovich. La famille de Sarah n'aimait pas le jeune homme infecté par le virus de l'illumination et le jeune couple s'est installé à Jaffa. Ici, Shalit rejoint Vaad Khalutsey Yasod HaMaala et, avec Levontin et Fainberg, est à l'origine de Rishon LeZion. Shalit a planté des raisins, des oliviers et des amandiers. Dans cette maison, la famille a vécu 40 ans. Eliezer et Sarah avaient 10 enfants. Cinq d'entre eux sont nés à Poltava. Tous les enfants ont étudié dans la première école hébraïque Haviv à Rishon LeZion. Le fils aîné est devenu médecin et a vécu à Paris. Un autre fils a fondé un mouvement de colons juifs en Australie. La fille a épousé un juif américain et s'est installée en Amérique. Une autre fille vivait à Rishon LeZion et adorait élever des chenilles au ver à soie. La fille de Braha est décédée à l'âge de 4 mois. Ce fut la première mort à Rishon LeZion depuis sa fondation. Elle a été enterrée sous un figuier au sommet d'une colline, d'où Rishon LeZion a commencé son histoire. Le fils aîné Shalitov a écrit dans son journal: ‘C'était le premier sacrifice sur l'autel des idéaux de mes parents.’ La fille Rachel est née à Rishon LeZion elle a vécu dans la ville et a été enterrée ici. Le fils Lyova est née à Rishon LeZion. Il a déménagé en Australie avec son grand frère, puis au Panama, puis en Arizona. Il était un passionné de rodéo, décédé lors d'une des compétitions. Sa fille Malka est née à Rishon LeZion. Elle était une militante de l'organisation juive internationale de femmes Viso. Elle vivait à Tel Aviv, enterrée dans la parcelle familiale de Rishon LeZion. Mordechai - le frère jumeau Malki est né à Rishon LeZion. Il a étudié la médecine en Europe, vivait et travaillait à Londres. La plus jeune fille, Leia, est née à Rishon LeZion. Elle parlait six langues, traduisait en hébreu des poètes du Moyen Âge et avait fondé l'école Reali à Haïfa. Elle est décédée à New York, à l'âge de 98 ans, et a été enterrée dans le complot familial de Rishon LeZion. La deuxième partie de la maison, qui a été ajoutée plus tard, est occupée par une exposition de mode. Voici la mode de différentes décennies, depuis les premières années de l’histoire de la colonie jusqu’aux années quarante.

27
Stable
Uploaded by Evgeny Praisman

Près de la maison Shalitov est une grange et une écurie. Ils sont restaurées et représentent l’aspect économique des premiers colons. Dans la cour, il y a une charrette, qui s'appelle très fort ‘une diligence’. En fait, c'est la charrette habituelle de ce temps. Il est fort probable que cela ressemble à la charrette d'Aaron à Londres, qui transportait les membres du conseil d'administration à Beyrouth, pour laquelle il a reçu le droit exclusif de gérer l'hôtel.

28
Maison de Haysman
Uploaded by Evgeny Praisman

C'est l'une des trois premières maisons de Rishon LeZion. Il a été construit par Shraga Faibel Heisman, un riche marchand de Nikolaev, sur son propre argent. Il a participé à la création de la colonie avec Levontin, Fainberg, Shalit. Après une émeute contre les hommes de main du baron Rothschild et l'expulsion de Feinberg, Heisman a vendu la maison et a quitté Rishon LeZion avec défi. Il a déménagé à Jérusalem et a rejoint le mouvement Naturei Karta - un mouvement radical de juifs orthodoxes protestant contre l'existence de l'État d'Israël. C'est dans le sous-sol de cette maison que Naftali Hertz Imber a vécu quelques mois - l'auteur du poème Hatikvah, à la base de l'hymne national d'Israël. Naftali est né à Zlochov, près de Lviv. Il a écrit son poème Hatikva (espoir) en Roumanie, et il n'a écrit que quelques versets. Il a proposé ce poème à Theodor Herzl comme hymne au mouvement sioniste, mais Herzl l'a rejeté. Ce n'est qu'en 1903, lorsque de violents conflits ont éclaté au congrès sur la possibilité de créer un État en Ouganda - les opposants à ce projet ont chanté Hatikvah à l'unisson:

Aussi longtemps qu'au fond de nos coeurs Vibrera l'âme juive, Et que, vers le lointain Orient Notre regard sur Sion est fixé,

Il ne mourra pas notre espoir, Notre antique espérance, De vivre libre et en paix dans notre pays, le pays de Sion.

Hatikva est devenue l'hymne officiel du mouvement sioniste en 1933 et n’est devenue l'hymne officiel d'Israël qu'en 2014. Au deuxième étage de cette maison se trouve le drapeau de l'État d'Israël. En 1885, on fêtait les trois ans de la création de Rishon LeZion. Cet événement a été décidé pour magnifiquement meubler et équiper le cortège le long de la rue principale. Osovitsky, un jeune et énergique précepteur d'orphelins de Brod, aimé par des colons, était assis sur un âne blanc. On a décidé qu'il tiendrait le drapeau entre ses mains. Sans aucun doute, l'image de s'asseoir sur un âne blanc est associée à l'image du Messie. Mais on devrait créer le drapeau. C'est ce qu'a fait Israël Belkind. Faney Meerovich et sa famille, originaires de Saint-Pétersbourg, ont cousu un drapeau en forme de talit traditionnel avec magen de David au centre de sa maison. Ce drapeau se situe aujourd'hui au Parlement israélien à Jérusalem. Quatorze ans plus tard, en 1897, lors du premier congrès sioniste à Bâle, David Wolfson a proposé cette version du drapeau à Theodor Herzl. D’abord Herzel s'est opposé, il a proposé sa propre version, mais après il l’a accepté.

29
la synagogue
Uploaded by Evgeny Praisman

La construction de la synagogue a commencé en 1885. La plupart des fonds pour la construction ont été alloués à Zvi Levontin, l'oncle de Zalman Levontin, qui a contribué pour environ la moitié du montant à l'achat du terrain de Rishon LeZion. David Papermaster - un ingénieur et architecte qui est responsable de la construction de la luxueuse maison du conseil municipal de Jaffa, a conçu le bâtiment. Assez rapidement, les hommes du baron Rothschild sont intervenus dans le processus de construction. Au lieu de devenir une synagogue hassidique comme le souhaitaient les colons, elle a été construite dans le style ashkénaze généralement accepté. La construction a duré pendant 4 ans et a été achevée en 1889 par l'arrivée du baron Rothschild. Par la suite, le visage a été légèrement modifié. Une élévation est apparue avec une année de fondation écrite en lettres hébraïques selon le calendrier hébreu. Les outils agricoles étaient conservés dans le sous-sol de la synagogue. Cela était dû au fait qu'à l'origine, les autorités turques avaient présenté ce bâtiment comme un hangar à machines agricoles, car les Turcs ne permettaient pas la construction d'une synagogue. Au fil du temps, le sous-sol était réservé à la maternelle. C'était le premier jardin d'enfants, où l'éducation était complètement en hébreu.

30
La Cloche
Uploaded by Evgeny Praisman

La cloche de la colonie signalait les habitants avec sa sonnerie de ses événements importants. Cela peut être le début et la fin de la journée de travail, une visite d’un invité important, un incendie ou même un vol. Au fil du temps, lorsque le télégraphe et le téléphone ont été utilisés, le besoin de la cloche a disparu et il a été hissé au sommet du monument aux fondateurs de la ville. Après , il a mystérieusement disparu. En 1982, lors de la création du musée Rishon LeZion, une nouvelle cloche a été créée et ce n’était pas son lieu d’origine. Seulement en 2004, la perte a été trouvée. Des garçons l'ont caché dans la cour de l'une des maisons. A cause de la honte et de la peur d'être punis, ils ont enterré la cloche et seulement après des dizaines d'années, la conscience apaisante a forcé le syndic à rendre la cloche à ses propriétaires légitimes - les habitants de Rishon LeZion.

31
La Kiosque
La Kiosque

Ce kiosque, ainsi qu'une petite vitrine dans la maison voisine, raconte le quotidien de la colonie, où ils vendaient des boissons sans alcool, de l'eau gazeuse et où les coiffeurs invitaient les passants dans leurs modestes salons de coiffure.

32
La maison de Kaner
Uploaded by Evgeny Praisman

Cette maison a été construite en 1900 par Jacob et frères Kaner. Ils sont arrivés en Palestine turque de provenance de Bucarest en 1881 et ont vécu à Beyrouth pendant six ans. À Rishon LeZion, ils étaient engagés dans la viticulture. La maison de Kaner ne ressemble pas aux autres maisons de Rishon LeZion. Sa particularité est un balcon qui longe le périmètre de la maison. La famille Kaner était sans enfant et leur maison a été prise en charge par la municipalité de Rishon LeZion. Il a abrité le service des urgences pendant la guerre pour l'indépendance du département de Hagana.

33
Maison du gouvernement
Uploaded by Evgeny Praisman

Nous arrivons au dernier point de notre voyage. Au contraire, au coin des rues Rothschild et Mogilever, il y a une maison indescriptible au milieu de hauts arbres d'eucalyptus. C'est la première maison du conseil. Il a été construit pour les hommes de main du baron Rothschild en 1883. Autrefois, cette maison était toute la grandeur du pouvoir pratiquement illimité des personnes nommées par le baron Rothschild. Ils ont donné des bénéfices, ils ont pris toutes les décisions, la vie dans la colonie dépendait de leur colère et de leur amour. C'est juste devant cette maison que la célèbre émeute a eu lieu et c'est d'ici qu'Osovitsky s'est enfui à Mikve Israel. Au fil du temps, lorsque d'autres responsables ont pris sa place: Lyon, Chaim, Bloch et Hazan, à Rishon LeZion, un équilibre délicat s'est établi entre l'argent du baron et l'altruisme des idéalistes des colons. Entre les Juifs d'Europe occidentale et orientale, entre les adeptes du hassidisme et les partisans du mouvement des Lumières. Entre différentes personnes unies par une foi. Croyance en la renaissance du pays d'Israël sur la terre d'Israël. Ici tout a commencé.

Don't waste time for planning
Use detailed routes created by your friends and professionals.
Don't be afraid to get lost in new places!
Pinsteps - globe travel application. Travel pictures.
Don't waste time for planning
Open the world with experience of your friends and professionals without any fear.
This website uses cookies to ensure you get the best experience
OK
Share
Send
Send